OLIVIER TERWAGNE « Mnémosyne »

On 5 août 2015

Olivier Terwagne - Mnémosyne

Olivier Terwagne, c’est de la chanson poétique à la fois grave et légère qui puise dans plusieurs styles réharmonisés autour de son piano, son accordéon et ses instruments-jouets Thierry Dupiéreux (Vers L’Avenir) souligne une certaine malice mêlée de nostalgie, un petit côté ironique et vachard habillé d’une insouciance désarmante. Il y aussi les arrangements des morceaux qui se défient des étiquettes en allant puiser des idées dans plusieurs styles. Alexis Seny (L’Avenir) met en évidence la « mélancolie, la belgitude et la totale dérision ».

Pour son premier album, Olivier Terwagne s’est entouré d’Alonza Bevan (Kula Shaker, Johnny Marr) qui assure la direction artistique et apporte une touche anglaise originale. Du XVIIe siècle au XXI e siècle, on voyage, on entend des jouets, de l’accordéon, de la viole de gambe, des chœurs, des cuivres, des orgues hammond, des guitares électriques, du violon ou des sons électros gravitant autour d’un piano. Les textes évoquent le rapport à la mémoire fragmentée (d’où le titre Mnémosyne), le deuil et diagnostique l’esprit du temps pour tenter d’en déchirer le voile confus. Parmi les musiciens qui ont participé au disque, citons Françoise Derissen (au violon, elle a travaillé notamment avec Renaud Lhoest et Yann Tiersen), Audrey Evans (Medieval Baebes), Lionel Polis, Marie Eve Ronveaux (elle a travaillé avec Garett List, Marie Sophie Talbot, Philippe Tasquin) et François Degrande.

http://www.olivierterwagne.be

http://www.facebook.com/olivierterwagne.be

CLIP « Tweet sur seins trompés »

CLIP « Banana splitsing »

Sortie 2 juin 2015